Cliquez ici si la page ne s'affiche pas correctement.

MILK-NEWS

http://www.europeanmilkboard.org

Chers amis producteurs et productrices de lait, chers sympathisants,

Décembre 2017 – Le moment de tirer le bilan de l’année laitière 2017. Une année marquée par le programme de réduction de l’UE qui a eu un effet immédiat sur le marché du lait.

 

La renonciation volontaire aux livraisons est une revendication de l’European Milk Board depuis des années et fait partie de notre programme de responsabilisation face au marché (PRM). Alors que l’achat d’environ 400 000 tonnes de lait en poudre dans le cadre de l’intervention publique et privée n’a eu aucun effet positif sur le prix du lait, l’introduction de la renonciation volontaire aux livraisons a constitué un tournant dans la dynamique négative des prix.

En 2017, le beurre a connu un phénomène exceptionnel. Le changement des habitudes alimentaires et une réévaluation du beurre d’un point de vue diététique ont eu pour effet des prix record. Le fait que les prix du beurre soient récemment repartis à la baisse montre qu’il y a également une part de spéculation. La distribution part toutefois du principe que la demande de beurre demeurera élevée. Les prix élevés du beurre ont-ils permis d’améliorer la situation des producteurs de lait européens ? Seulement de manière limitée, car les laiteries n’ont pas beaucoup augmenté les prix pour la matière grasse du lait. C’est ainsi que les prix actuels du lait ne permettent toujours pas de couvrir les coûts. Dans le système actuel, les augmentations des prix ne sont pas répercutées aux producteurs.

Les décideurs manquent de clairvoyance. Les propositions actuelles de réforme de la politique agricole commune demeurent tout aussi mauvaises pour nous, les producteurs : un article sur la renonciation volontaire aux livraisons n’a ainsi pas été intégré dans le règlement omnibus. En réponse à une question de l’EMB lors d’une réunion du groupe de dialogue civil Lait en octobre, on nous a expliqué que le commissaire à l’agriculture, M. Hogan, ne souhaitait pas faire de la réduction des volumes un instrument permanent et qu’on souhaitait éviter que les producteurs de lait se fient trop à cette mesure. Nous sommes très surpris : ces réticences ne s’appliquent pas à l’intervention pour le lait en poudre et le beurre. Cet instrument ne fait d’ailleurs courir aucun risque aux transformateurs et à la distribution. Toutefois, les importantes quantités stockées de lait en poudre invendable sont désormais un problème pour la Commission européenne. Le commissaire à l’agriculture a récemment déposé une proposition d’amendement pour l’achat de lait en poudre d’intervention et souhaite limiter à zéro tonnes les achats à prix fixe au titre de l’intervention publique en 2018. La limitation, qui n’est que temporaire, des volumes d’intervention n’est toutefois pas une solution aux problèmes que rencontrent les producteurs de lait, car tous les risques sont répercutés à 100% aux éleveurs laitiers.

Lors de l’assemblée générale de l’EMB, tous les membres étaient unanimes pour dire que seul un ancrage dans la PAC du Programme de Responsabilisation face au Marché en tant qu’instrument de règlement de crise peut permettre de stabiliser le marché dans le long terme. La renonciation volontaire aux livraisons est le seul instrument à donner aux producteurs de lait un choix véritable sur la conduite à tenir en cas de situation de crise. L’EMB et ses membres continueront à répandre ce message et poursuivront leur travail en 2018 aussi. Il faut que les décideurs politiques comprennent que nous ne baisserons pas les bras ! Il est temps que la politique agricole commune redevienne juste envers ceux pour qui elle a été conçue : le maillon le plus faible de la chaîne. Les producteurs de lait actifs doivent se savoir protégés du déséquilibre de la politique agricole. Les producteurs de lait, qui cultivent la terre par leur travail et leur engagement, sont un élément indissociable de l’espace rural. Ils créent des emplois et renforcent l’économie européenne. Cependant, nous, les producteurs de lait, ne bénéficions pas de beaucoup de reconnaissance en retour. Le nombre des exploitations qui ferment montre bien que cela n’est pas sans conséquences. Le monde politique doit enfin comprendre qu’il est responsable de la façon dont l’Europe poursuivra son développement. L’agriculture représente les fondations de l’UE et de Bruxelles.

Mesdames et Messieurs les décideurs, nous vous invitons à accomplir le travail pour lequel vous avez été engagés : protégez vos citoyens du pouvoir et de la domination de quelques individus. Ne vous laissez pas instrumentaliser par une poignée de PDG qui ne poursuivent que leurs intérêts propres. Permettez-nous de bénéficier tous d’une Union européenne véritablement commune.

Je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année pleine de santé ! Et à nos décideurs, je souhaite également sagacité et clairvoyance.

Sieta van Keimpema, Vice-présidente de l’European Milk Board

FrieslandCampina s’offre la possibilité d’une suspension

Newsletterbild
© wikimedia commons

La coopérative laitière néerlandaise FrieslandCampina (FC) a adopté une mesure lui permettant de proclamer une suspension à partir du 1er janvier et jusqu’au 30 juin 2018. FC recourra à cette mesure si l’offre en lait de ses membres dépasse sa capacité de traitement et/ou si elle ne peut valoriser ce lait.

lire la suite...

Uniterre: Mobilisation pour le lait

Newsletterbild
© Uniterre

Le syndicat Uniterre a organisé une manifestation à Berne, le 23 novembre, avec 2 objectifs : lancer la pétition lait et protester contre l’insuffisance des contrats laitiers.

 

 

lire la suite...

Débuts sous les meilleurs auspices pour le lait équitable en Suisse

Newsletterbild
© BIG-M

Dans le district d’Affoltern, dans la région baptisée le « Säuliamt », le 2 décembre marqua le début de la commercialisation du lait équitable. Le Säuliamt compte environ 60 000 habitants et dans le district, 110 exploitations laitières sont encore recensées, qui produisent annuellement environ 20 millions de litres.

lire la suite...

Comparaison des prix du lait de l'EMB : pas d’euphorie chez les producteurs

Newsletterbild
© wikimedia commons

L'euphorie règne-t-elle sur les marchés du lait ? Pas chez les producteurs en tout cas. Le bilan des trois derniers mois est plutôt décevant. Deux laiteries sur quatre suivies pour la comparaison des prix du lait de l'EMB en France ont déjà revu les prix au producteur légèrement à la baisse pour le mois d’octobre.

lire la suite...

Éviter les crises du lait à l’avenir! Préserver la production laitière dans le long terme!

Newsletterbild
© EMB

Les producteurs de lait de toute l’Europe renouvellent leur revendication d’un instrument efficace et doté d’un statut légal chargé d’ajuster les volumes en cas de crise

lire la suite...

Vous pouvez nous trouver sur Facebook

Newsletterbild

 

 

 

                       

Mentions légales

European Milk Board asbl
Rue de la Loi 155
B-1040 Bruxelles
Tél: +32 2808 1935
Fax: +32 2808 8265
E-Mail: office@europeanmilkboard.org
Website: http://www.europeanmilkboard.org