flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

07.08.2012

Communiqué de presse: Les producteurs de lait prennent leurs responsabilités et appellent les politiques à faire de même

« Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers » mise en place pour faire progresser le regroupement de l‘offre

Bruxelles 08.08.2012: « A l’avenir, les producteurs de lait vont collaborer encore plus intensément et avant tout à l’échelle européenne pour parvenir au regroupement de l’offre » c’est ce que constate Sieta van Keimpema, Vice-Présidente du European Milk Board (EMB) en présentant  « l’alliance d’action » lors de la conférence de presse. Dans un premier temps, des organisations de trois pays vont coopérer  au sein de la « Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers » (ou  « Internationale Bündelungskommission der Milcherzeuger“ en allemand) : le MEG Milch Board d’Allemagne, le France Milk Board de France et la MIG – Milcherzeuger Interessengemeinschaft de Belgique. L’objectif principal est la mise en avant d’organisations de producteurs de lait au niveau européen qui ont pour objectif la négociation commune.

« La Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers va utiliser les possibilités données par le  paquet lait  aux producteurs de lait dans leur intérêt. Les échanges entre les différents pays seront intenses. Nous allons coopérer pour élaborer conjointement un contrat-type servant de base pour les négociations avec les industriels. Nous allons également soutenir les projets de création d’organisations de producteurs (OP) transnationales » déclare Rainer von Hößlin, directeur général du MEG Milchboard. « La commission se donne également comme objectif de citer les problèmes que suscite le paquet lait et d’appeler les politiques à revoir ces points » précise Paul de Montvalon du France Milk Board.

 

Utiliser les opportunités données par le paquet lait – Remédier aux inconvénients

Un point positif, si cela se concrétise dans les faits, sera l’harmonisation de la procédure de reconnaissance des organisations de producteurs. Celle-ci permettrait la création d’OP dans les pays où cela était impossible auparavant. Ces OP peuvent être également transnationales. La mise en place d’OP transnationales peut constituer un contrepoids face aux industriels privés et aux coopératives en fulgurante croissance. On constate qu’un certain nombre de points du paquet lait vont à l’encontre des intérêts des producteurs. Ainsi il est interdit de négocier par l’intermédiaire d’OP le lait livré aux coopératives. Cela rend difficile l’obtention d’un prix du lait juste. Ce point doit absolument être revu par Bruxelles. Les institutions européennes doivent également veiller à rendre possible la double adhésion des producteurs, c’est à dire la possibilité pour les sociétaires de coopératives d’adhérer également à une OP. Il est nécessaire d’inscrire cela dans le droit européen et national.
« Les producteurs de lait prennent leurs responsabilités avec la création de la Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers avec comme but de réduire les déséquilibres entre les producteurs et les industriels. Les conditions émises par les politiques doivent aussi aller dans ce sens. L’Union européenne doit également prendre ses responsabilités » résume Sieta van Keimpema le message envoyé par la Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers à la fin de la conférence de presse.
 
Contacts: 
Paul de Montvalon, France MilkBoard (FR): +33 6 83347925
Rainer von Hößlin, MEG Milchboard (All) +49 176 23263802
Erwin Schöpges, MIG–Milcherzeuger Interessengemeinschaft Belgien (FR, All): +32 497904547
 
Sous le lien http://buendelungskommission.europeanmilkboard.org vous pourrez trouver les informations actuelles concernant la Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers.
 
 


Plus d'actualités

12.05.2017

335 euros, un prix-plancher adéquat pour le lait en poudre d’intervention

(Bruxelles, le 15 mai 2017) Par le passé, la production était excessive et aujourd’hui, le marché du lait demeure dans l’impossibilité d’absorber ces volumes excédentaires. Actuellement, le mécanisme d’intervention couvre environ 350 000 tonnes de lait en poudre, un poids bien indigeste au vu des tensions sur le marché du...

10.05.2017

Bulletin mai en ligne!

Le beurre est cher et le prix du lait en poudre est bas Dans ce contexte, les laiteries paient des prix bas et pratiquement inchangés. La différence de prix entre les protéines et la matière grasse est anormalement élevée et on impute immédiatement la responsabilité du bas prix du lait en poudre au grand stock d'intervention...

09.05.2017

La commission agricole du Parlement européen vote en faveur d’un programme de réduction des volumes

Bruxelles, le 9. mai 2017 : La commission de l’agriculture du Parlement européen a marqué un premier pas vers la mise en place d’un cadre législatif pour un programme de gestion de crise permanent dans l’organisation commune du marché. La semaine dernière, ladite commission parlementaire s'est prononcée sur la proposition...

28.04.2017

Action en Suisse : « Halte au copinage ! »

La fédération paysanne Uniterre a mené hier (27 avril) une action symbolique en compagnie de « chasseurs de fantômes » devant le siège de la Fédération des producteurs suisses de lait (PSL). « La Fédération des producteurs suisses de lait (PSL) se trouve, dans le contexte actuel, dans l’impossibilité d’assumer, sur le marché...

18.04.2017

Seuls 77 % des coûts de production couverts dans le secteur laitier en Allemagne

(Bruxelles, le 18 avril 2017) Comme le démontre l’actuelle étude consacrée aux coûts de production par le bureau d’expertise sociologique et agricole BAL (Büro für Agrarsoziologie & Landwirtschaft), un prix moyen du lait à 33,76 centimes par kilogramme en janvier 2017 ne permet que de couvrir 77 pourcents des coûts de...

05.04.2017

Bulletin avril en ligne!

Au printemps 2016, la filière agroalimentaire irlandaise, notamment le secteur laitier, a été confrontée à de nombreux défis. Néanmoins, une menace sur notre plus grand et unique marché d’exportation n’était pas à l’ordre du jour. Un an plus tard, cette menace est une réalité, et les planifications et décisions politiques du...

30.03.2017

« Le programme de réduction des volumes de l’UE a fait ses preuves »

La renonciation volontaire aux livraisons est un instrument crucial pour l’avenir selon les producteurs de lait de l’ensemble de l’Europe qui exigent son intégration dans un mécanisme de crise permanent

Afficher les résultats 1 à 7 sur un total de 505
<< Première < Précédente 1-7 8-14 15-21 22-28 29-35 36-42 43-49 Suivante > Dernière >>