flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

03.09.2010

Remise d’un catalogue des 10 critères aux Ministres de l’Agriculture en France et en Allemagne

Paris / Berlin, 02.09.2010 : Aujourd’hui l’European Milk Board (EMB) a remis au groupe de travail franco-allemand sur la contractualisation dans le secteur laitier, initié par les Ministères de l’Agriculture des deux pays, un catalogue de revendications avec 10 critères. Ce catalogue doit définir les conditions qui doivent au minimum être remplir dans les contrats entre producteurs de lait et l’industrie laitière. Romuald Schaber, président de l’EMB, souligne : « Les critères minimaux incontournables qui s’appliquent pour les contrats partout en Europe sont indispensable pour que la position des producteurs de lait sur le marché ne soit pas encore affaiblie, mais vraiment renforcée».

 

Les critères

Un des principaux critères est que toute la production laitière d'un producteur qui sera contractualisée doit être payée à un prix unique par son acheteur. Willem Smeenk, membre du comité directeur de l’EMB de la France, déclare : « Ainsi on veut empêcher que les laiteries paient aux producteurs, à côté d’un prix A, un prix B inacceptable et bon marché pour le lait de la même qualité. Il justifie cette position en disant : « Un système basé sur deux prix qui est formé selon l’intérêt de l’industrie laitière (comme en Suisse) pourrait amener à une baisse du niveau du prix de la production laitière entière. En outre un tel système n’empêche pas le volume d'être toujours plus haut que la demande (rémunératrice) sur le marché. Les intérêts des producteurs de lait et de l’industrie sont divergents ».

Le point central des discussions concernant les prix et les volumes devra être de couvrir la moyenne européenne des coûts complets de production laitière. Pour déterminer d’une façon continue les coûts de production complets et créer plus de transparence sur le marché, il faut mettre en place une Agence de Régulation du Marché Laitier au niveau de l’UE. En plus le catalogue des critères prévoit que des contrats ne peuvent être conclus individuellement entre éleveurs et transformateurs mais exclusivement avec des Organisations de Producteurs indépendantes et réelles. « Ce catalogue devra être appliqué obligatoirement partout dans l’UE, parce que c’est la seule possibilité de protéger pour qu’ils ne soient pas coincés par l’industrie laitière » dit Romuald Schaber.

 

Arrière-plan

Le marché laitier européen se caractérise par une concurrence forte, avec beaucoup de transparence, une interchangeabilité élevée dans l'emploi et très peu d'influence de la part des consommateurs et encore moins des producteurs. Pour renforcer la position de ces acteurs les plus faibles sur ce marché laitier, comparé aux autres acteurs, leurs intérêts doivent être défendus par une Agence de Régulation du Marché Laitier.

L'EMB exprime une forte préférence pour la mise en place de références de droit de livraison individuelles, pour compenser le déséquilibre du marché existant, plutôt que de mettre la gestion des volumes aux mains de l'industrie laitière.

Dans le cas où le secteur laitier sera exclusivement géré à l'aide de contrats entre producteurs et transformateurs, il faudra obligatoirement passer par des conditions contractuelles minimales.

 

Communiqué de presse au format PDF

Le catalogue des 10 directives

La lettre adressée au Ministre de l'Agriculture


Plus d'actualités

25.08.2017

Action poudre de lait en Allemagne : « Responsabilité pour le marché plutôt que folie de poudre »

Les éleveurs laitiers de l'association allemande des producteurs laitiers BDM mèneront plusieurs actions  « lait en poudre » dans différents états fédéraux dans les prochaines semaines, sous le slogan « responsabilité pour le marché plutôt que folie de poudre ». Les producteurs laitiers ont lancé...

23.08.2017

Étude « Analyse du marché du lait » : l’industrie laitière n’a pas su commercialiser les volumes de lait supplémentaires de manière adéquate

Cette étude avait pour point de départ la chute brutale des prix payés aux producteurs de lait en Allemagne lors de la dernière crise du lait, en 2015 et 2016, ainsi qu’une interrogation sur la nécessité de cette baisse pour le marché. Les prix n’étaient, en effet, pas descendus aussi bas dans les autres pays européens. Pour...

10.08.2017

Bulletin août en ligne!

Depuis 60 ans, l'agriculture passe d'une crise à une autre, aujourd'hui nous pouvons affirmer que nous sommes continuellement en crise. lire la suite...

09.08.2017

Secteur laitier : critique de la Belgique envers un projet français

Il est tout à fait compréhensible que lorsque l'UE omet de prendre des mesures stabilisantes nécessaires, certains États membres de l'UE cherchent eux-mêmes des voies pour débloquer la situation. À titre d'exemple, l'année dernière, le gouvernement français avait obligé les transformateurs d'indiquer l'origine des...

20.07.2017

Appel des producteurs laitiers au Conseil de l‘UE, au Parlement européen et à la Commission :

Reprenez la proposition du Parlement concernant le règlement « omnibus » !

17.07.2017

Coût actuel de la production de lait en Allemagne : 42 centimes par kilo de lait

Le prix ne couvre pas les coûts : un travail de qualité peut-il être rémunéré sous forme de montants négatifs ?

14.07.2017

La vente de lait en poudre de l'intervention empêche la reprise du prix du lait

L'association européenne des producteurs laitiers EMB appelle le Commissaire de l'agriculture Phil Hogan à ne pas brader les stocks

Afficher les résultats 8 à 14 sur un total de 527