flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

05.03.2018

Vente de lait en poudre en intervention à prix cassé

L’European Milk Board dénonce une braderie

(Bruxelles, le 5 mars 2018) A la fin du mois de février, la Commission européenne a vendu plus de 4 300 tonnes de lait écrémé en poudre à un prix minimum fixe de 110 €/100 kg. Cette vente au prix le plus bas depuis le début des adjudications suscite des critiques acerbes de la part des producteurs de lait européens.

La présente vente à 110 €/100 kg contrecarre clairement la revendication de l’European Milk Board en faveur d’une réduction des stocks d’intervention sans nuire au marché ni brader du lait en poudre. La dernière adjudication a permis d’écouler le plus grand volume de lait écrémé en poudre à ce jour, à savoir un total de 4 337 tonnes. Dans l’ensemble, depuis décembre 2016, ce sont 6 421 tonnes de LEP qui ont été vendues lors de 17 mises en adjudication. Pourtant, il reste encore environ 380 000 tonnes stockées en intervention. Le prix actuel du marché pour le lait écrémé en poudre a chuté à 137 €/100 kg.

« Malheureusement, cette poudre n’a pas été vendue mais tout simplement bradée – cette vente est scandaleuse », s’indigne le président de l’European Milk Board, Romuald Schaber, au sujet des pratiques de la Commission européenne. « On a l’impression que le Commissaire à l’agriculture tente, bille en tête, de se débarrasser des stocks d’intervention. » La vente à vil prix du lait en poudre est, de l’avis du président de l’EMB, extrêmement dangereux dans la conjoncture actuelle et pourrait détériorer les conditions pour les producteurs de lait. « Déjà le prix minimum fixé en décembre 2016 à 215 €/100 kg ne correspond pas au coût réel de production », ajoute Romuald Schaber. « En baissant continuellement le prix de vente qui atteint aujourd’hui 110 €, les élus politiques continuent à envoyer un mauvais signal. »

Après une brève phase de rétablissement, les cours du lait repartent déjà à la baisse. Les éleveurs laitiers belges et allemands font état d’un recul d’environ 4 - 10 centimes du prix du lait ces dernières semaines. Conscients de la hausse de production qui se profile pour les prochains mois, les producteurs de lait européens s’apprêtent à affronter la prochaine crise.

Sieta van Keimpema, productrice de lait aux Pays-Bas et vice-présidente de l’EMB, fait preuve de pragmatisme. « Le Commissaire à l’agriculture Phil Hogan nous a assuré, à nous producteurs de lait, que l’instrument de renonciation volontaire aux livraisons resterait disponible à l’échelon de l’Union. Monsieur le Commissaire, le moment est MAINTENANT venu de tenir votre promesse et de mettre en place un programme renouvelé de réduction des volumes avec un plafonnement de la production, comme nous le suggérons dans notre programme de responsabilisation face au marché ! »

Pour l’EMB, il apparaît clairement que le mécanisme d’intervention manque d’efficacité en cas d’instabilités chroniques, pousse ensuite les prix à la baisse lors de la vente et entrave, par conséquent, un rétablissement du marché. La production doit, au contraire, être ajustée, suivant les besoins du marché, au travers d‘une réduction des volumes.

 

Contacts :

Romuald Schaber – président de l'EMB (DE) : +49 (0)160 352 4703
Sieta van Keimpema – vice-présidente de l'EMB (NL, EN, DE) : +31 (0)6 12 16 80 00
Silvia Däberitz – directrice de l'EMB (FR, DE, EN) : +32 (0)2808 1936


Plus d'actualités

02.03.2018

Une étude du bureau allemand BAL révèle la situation réelle des coûts de production du lait en France

La publication d'une étude sur les coûts de production permet d'aller en avant et de mettre en œuvre les propositions du président de la République

28.02.2018

Présentation des résultats de l'étude sur les coûts de la production laitière en France

Invitation à la conférence de presse conjointe le 2 mars 2018 au Salon de l'agriculture à Paris

05.02.2018

Comité des Régions : La suspension de rachat automatique de lait en poudre risque de précipiter l'Europe dans une nouvelle crise laitière

Suite à la suspension par le Conseil du mécanisme de rachat automatique de lait en poudre, le Comité européen des régions met en garde contre le risque d'une nouvelle crise laitière

31.01.2018

Déclaration de l'European Milk Board par rapport à la décision du Conseil sur l’intervention lait en poudre

(Bruxelles, 31/01/2018) Suite à la décision du Conseil Agriculture de réduire à zéro les volumes d'intervention pour le lait en poudre en 2018, l'European Milk Board fait la déclaration suivante : Étant donné qu'actuellement les stocks de poudre débordent et que les volumes stockés font pression sur le prix du lait, la...

24.01.2018

Visite d’un entrepôt de lait de l’UE

De quoi l’intervention de l’UE est-elle raisonnablement capable, ou pas ?

18.01.2018

Gestion de crise efficace dans l'UE – quels enseignements peut-on tirer de ces trois dernières années ?

(Berlin, le 18 janvier 2018) : Comme le montre clairement la situation dans le secteur laitier ces dernières années, une mesure de crise n'en vaut pas une autre. D'après le comité directeur de l'European Milk Board, qui a pris la parole lors d'une conférence de presse à Berlin à l'occasion de la Semaine verte internationale, il...

16.01.2018

Les coûts de la production laitière couverts à 98 % en Allemagne

L’écart de prix menace de nouveau de s’agrandir en 2018

Afficher les résultats 71 à 77 sur un total de 615