flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

07.12.2011

CP: Les intérêts des producteurs de lait escamotés dans le nouveau paquet laitier

L’accord sur le paquet laitier entre la Commission, le Parlement et le Conseil des Ministres ferme totalement les yeux sur le sort des producteurs de lait

Bruxelles/Hamm, le 7 décembre 2011 : « Les producteurs de lait européens sont amèrement déçus », confie Romuald Schaber, président de l’EMB, en réaction à l’annonce des résultats actuels des pourparlers entre la Commission, le Parlement et le Conseil des Ministres au sujet de la réforme du marché du lait. Ces décisions sont à mille lieues de concrétiser l’objectif de renforcement de la position des producteurs.

Si aucune obligation de contractualisation entre les producteurs et les laiteries n’est instituée au niveau européen et que chaque pays demeure libre de décider d’instaurer (ou non) une obligation, aucune amélioration de la position des producteurs européens ne se dessinera sur le marché, aux dires de Romuald Schaber. Et puisque les décisions politiques prises le 6 décembre prévoient, en outre, l’exclusion a priori des membres des coopératives de tout mécanisme de contractualisation, les laiteries coopératives auront, en l’occurrence, tout le loisir de continuer à comprimer les prix sans le moindre remords.

L’analyse de l’EMB ne s’arrête pas là : même le plafonnement, à 3,5 % (à l’échelon européen) et 33 % (au niveau national), du regroupement des producteurs désireux de négocier en front commun face aux laiteries pose d’énormes problèmes. En effet, les parts de marché détenues par de nombreuses laiteries dépassent déjà très largement ces limites imposées au regroupement. Face à ces laiteries toutes-puissantes, les organisations de producteurs bridées dans leur expansion se voient contraintes de négocier sans véritable capacité de faire contrepoids.

« Lors de l’élaboration de ce compromis entre la Commission et le Conseil des Ministres, les propositions du Parlement européen ont subi un incroyable dépeçage », estime Schaber. En plus de la proposition de relèvement de la limite de regroupement national à 40 % du volume laitier national et de l’obligation de contractualisation étendue à tout le territoire de l’UE, l’agence de surveillance proposée initialement par les eurodéputés manque également à l’appel des ultimes décisions des trois institutions européennes.


La possibilité d’une régulation de l’offre s’appuyant sur le compromis dégagé pour le fromage, qui bénéficie désormais d’une appellation d’origine protégée (A.O.P.) ou d’une indication géographique protégée (I.G.P.), n’est malheureusement qu’un maigre lot de consolation. « Une régulation de l’offre doit pouvoir s’étendre à la totalité du marché du lait, sinon, c’est l’ensemble de la filière et notamment les producteurs qui foncent à tombeau ouvert vers la prochaine crise », affirme Schaber.


Contact :

Relations Presse EMB : Silvia Däberitz (DE, EN, ES) - 0049 2381 4361 200

 

Pour une version pdf de ce communiqué de presse veuillez cliquer ici

 

Trouvez ici le commentaire officiel du commissaire Dacian Ciolos au paquet latier:

La réforme de la PAC: des réponses simples à des défis complexes

 

 

 


Plus d'actualités

10.08.2017

Bulletin août en ligne!

Depuis 60 ans, l'agriculture passe d'une crise à une autre, aujourd'hui nous pouvons affirmer que nous sommes continuellement en crise. lire la suite...

09.08.2017

Secteur laitier : critique de la Belgique envers un projet français

Il est tout à fait compréhensible que lorsque l'UE omet de prendre des mesures stabilisantes nécessaires, certains États membres de l'UE cherchent eux-mêmes des voies pour débloquer la situation. À titre d'exemple, l'année dernière, le gouvernement français avait obligé les transformateurs d'indiquer l'origine des...

20.07.2017

Appel des producteurs laitiers au Conseil de l‘UE, au Parlement européen et à la Commission :

Reprenez la proposition du Parlement concernant le règlement « omnibus » !

17.07.2017

Coût actuel de la production de lait en Allemagne : 42 centimes par kilo de lait

Le prix ne couvre pas les coûts : un travail de qualité peut-il être rémunéré sous forme de montants négatifs ?

14.07.2017

La vente de lait en poudre de l'intervention empêche la reprise du prix du lait

L'association européenne des producteurs laitiers EMB appelle le Commissaire de l'agriculture Phil Hogan à ne pas brader les stocks

12.07.2017

Bulletin juillet en ligne!

Il y a près d’un an, les responsables de l’UE décidaient de récompenser financièrement les producteurs laitiers qui réduisaient, sur une base volontaire, leur production entre le quatrième trimestre 2016 et janvier 2017. Cette décision a contribué de façon significative au changement radical enregistré sur le marché du lait qui...

Afficher les résultats 15 à 21 sur un total de 531