flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

03.09.2019

Vagues de chaleur et orages : comment s’en sortent les producteurs de lait européens ?

© Astrid Sauvage

La sécheresse sévit depuis quelques mois dans plusieurs pays européens. Selon des données du service de suivi du changement climatique Copernicus, juillet 2019 a été le mois le plus chaud depuis le début des mesures régulières en 1880. Des records de chaleur ont été battus, surtout dans des pays comme l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. La sécheresse affecte les producteurs de lait européens. C’est pourquoi la Commission européenne a annoncé dans un communiqué de presse que les agriculteurs pourraient se voir verser des paiements anticipés plus élevés. Ils pourront ainsi percevoir dès la mi-octobre jusqu’à 70 % des paiements directs, au lieu de 50 %, et 85 % des paiements au titre du développement rural.

Vous pouvez vous informer ci-dessous sur la situation dans certains de nos pays membres :

 

Belgique

La production de lait et de viande en Belgique a baissé à la fin-juillet en raison de la vague de chaleur. En particulier l’ouest et le centre de la Wallonie sont très secs. Les pluies un peu plus abondantes à l’est ont permis de mieux préserver les espaces verts. Dans certaines régions, les producteurs de lait ont déjà dû puiser dans leurs réserves pour l’hiver car la sécheresse empêche la pousse de l’herbe.

 

France

En France, une sécheresse sévère affecte les régions du centre et de l’est du pays. Les éleveurs de ces régions ont déjà commencé à consommer les réserves de fourrage prévues pour l’hiver. On observe également une réduction du cheptel car de nombreux producteurs de lait vendent une partie de leur troupeau en raison du manque de fourrage. Afin de lutter contre cette tendance, il a été décidé dans 69 départements d’autoriser exceptionnellement la fauche des jachères. Les récoltes de céréales et de colza sont bonnes mais les rendements du maïs sont très faibles. L’ensilage de maïs a débuté dès le mois d’août alors qu’il n’a normalement lieu qu’à la fin septembre.

 

Allemagne

Contrairement à l’année 2018, la situation en Allemagne est très contrastée entre les régions et même à l’échelle locale. Certaines régions ont bénéficié de pluies occasionnelles, alors que d’autres ont enregistré moins de 60 mm/m² depuis le mois d’avril. L’État a déclenché des mesures d’aide dans les Länder de  Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Saxe-Anhalt, Thuringe, Rhénanie-Palatinat, Rhénanie-du-Nord - Westphalie, Basse-Saxe, Brême ainsi que dans certaines parties de la Bavière. Dans ces endroits, les agriculteurs peuvent utiliser, sous certaines conditions, les jachères ou les surfaces d’intérêt écologique pour l’alimentation des animaux. 

 

Pays-Bas

Aux Pays-Bas aussi, les agriculteurs sont confrontés à la sécheresse, surtout dans les provinces de l’est. Les producteurs de lait sont déjà contraints d’acheter du fourrage ou de puiser dans les réserves d’hiver. Le prix élevés des aliments, surtout du maïs, et la baisse du prix du lait rendent leur situation financière délicate. De plus, le nord des Pays-Bas continue de connaître une prolifération massive de souris. Comme celles-ci endommagent aussi les racines de l’herbe, elles provoquent des pertes de récolte et des coûts supplémentaires.

 

Luxembourg

Après des mois de juin et juillet chauds et secs avec un nouveau record de chaleur à 40,8°C, le mois d’août a connu un peu de pluie. Le 9 août, une puissante tornade a également causé des dégâts considérables dans le sud du Luxembourg.

Les rendements des cultures hivernales récoltées étaient dans la moyenne annuelle, mais la moisson des céréales de printemps était plus mauvaise. En effet, le seigle et le triticale sont touchés par l’ergot. La première et la deuxième fauches étaient encore bonnes en moyenne, mais la troisième et la quatrième ont été très faibles ou même inexistantes. La mise à l’herbage des vaches laitières reste difficile. De plus, comme aux Pays-Bas, des campagnols ont proliféré rapidement en raison de la sécheresse. Les producteurs de lait doivent donc acheter du fourrage. Dans certains cas, ils vendent du bétail pour compenser quelque peu les coûts.

 

Suisse

En Suisse aussi, la météo a été très variable selon les régions : en Suisse romande, dans le canton de Vaud, il y a eu une vague de chaleur en juin et une autre le mois suivant. Cela a entraîné une baisse de la production d’herbe et de cultures agricoles. Toutefois, la situation n’est pas aussi catastrophique que l’année passée car il y a eu des précipitations régulières au cours des nombreux orages. Le canton du Jura doit cependant affronter une sécheresse assez sévère. Certains cantons ont pris des mesures d’urgence pour l’agriculture en raison de la sécheresse. Les agriculteurs sont ainsi autorisés à faucher les surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) ou à y faire paître leur bétail. Cette mesure a pour but d’éviter de consommer dès maintenant les réserves pour l’hiver. 

 

Lituanie

En Lituanie, la sécheresse a régné d’avril à juillet, avec des conséquences négatives pour la production de fourrage de nombreuses exploitations laitières. Le secteur céréalier est aussi fortement touché. La qualité des céréales est nettement moins bonne que lors des années passées. De plus, le prix du lait baisse depuis le mois d’avril. Plus de 2 000 exploitations laitières, surtout de petites exploitations dont beaucoup sont affiliées à notre organisation membre lituanienne, ont interrompu la production de lait. On peut s’attendre à un hiver difficile, avec une lourde pénurie de fourrage, et à de nouvelles fermetures d’exploitations. On espère de l’aide du gouvernement.


Plus d'actualités

09.05.2019

Actualités de l'EMB via WhatsApp

Souhaitez-vous recevoir rapidement l’essentiel des nouvelles de l’EMB par WhatsApp ? Restez toujours bien informé. L’European Milk Board (EMB) communique sur l’actualité et les évolutions de la politique laitière par des communiqués de presse, son bulletin d’information, sur son site Internet et Facebook. Et désormais...

16.04.2019

Les coûts de la production laitière ne sont toujours pas couverts en Allemagne

(Bruxelles, 16/04/2019)  Le dernier calcul des coûts de production du lait en Allemagne montre qu'en janvier 2019, seuls 82 % des coûts de production étaient couverts. Même si d’octobre 2018 à janvier 2019, les coûts avaient légèrement baissé, ceux-ci restaient couverts à seulement 82 % en raison de la baisse du prix...

15.04.2019

Agricultural Policy Officer – 75 % position as of mid-June 2019

We are a young umbrella organisation of European milk producer organisations which advocates for a fair milk price and sustainable milk production throughout Europe, with its positive effects on jobs, rural areas and the environment. We work with our member organisations from all over Europe and carry out intensive political...

10.04.2019

« Ne pas exporter les problèmes de l’UE en Afrique ! »

Les producteurs de lait africains et européens réclament de l’UE une politique responsable

03.04.2019

"Mon lait est local"

Programme de la semaine du 8 au 12 avril 2019

29.03.2019

Bulletin mars/avril en ligne!

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles Les images de Sardaigne ne nous ont pas laissé froid : à la mi-février, des éleveurs d’ovins de cette île italienne ont déversé plusieurs milliers de litres de lait sur les routes, suite à une chute des prix à un niveau inacceptable. lire la suite...

27.03.2019

Rassemblement de solidarité entre éleveurs laitiers européens et africains

Invitation à une conférence de presse et action symbolique le 10 avril à Bruxelles

Afficher les résultats 29 à 35 sur un total de 619