flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

07.12.2011

CP: Les intérêts des producteurs de lait escamotés dans le nouveau paquet laitier

L’accord sur le paquet laitier entre la Commission, le Parlement et le Conseil des Ministres ferme totalement les yeux sur le sort des producteurs de lait

Bruxelles/Hamm, le 7 décembre 2011 : « Les producteurs de lait européens sont amèrement déçus », confie Romuald Schaber, président de l’EMB, en réaction à l’annonce des résultats actuels des pourparlers entre la Commission, le Parlement et le Conseil des Ministres au sujet de la réforme du marché du lait. Ces décisions sont à mille lieues de concrétiser l’objectif de renforcement de la position des producteurs.

Si aucune obligation de contractualisation entre les producteurs et les laiteries n’est instituée au niveau européen et que chaque pays demeure libre de décider d’instaurer (ou non) une obligation, aucune amélioration de la position des producteurs européens ne se dessinera sur le marché, aux dires de Romuald Schaber. Et puisque les décisions politiques prises le 6 décembre prévoient, en outre, l’exclusion a priori des membres des coopératives de tout mécanisme de contractualisation, les laiteries coopératives auront, en l’occurrence, tout le loisir de continuer à comprimer les prix sans le moindre remords.

L’analyse de l’EMB ne s’arrête pas là : même le plafonnement, à 3,5 % (à l’échelon européen) et 33 % (au niveau national), du regroupement des producteurs désireux de négocier en front commun face aux laiteries pose d’énormes problèmes. En effet, les parts de marché détenues par de nombreuses laiteries dépassent déjà très largement ces limites imposées au regroupement. Face à ces laiteries toutes-puissantes, les organisations de producteurs bridées dans leur expansion se voient contraintes de négocier sans véritable capacité de faire contrepoids.

« Lors de l’élaboration de ce compromis entre la Commission et le Conseil des Ministres, les propositions du Parlement européen ont subi un incroyable dépeçage », estime Schaber. En plus de la proposition de relèvement de la limite de regroupement national à 40 % du volume laitier national et de l’obligation de contractualisation étendue à tout le territoire de l’UE, l’agence de surveillance proposée initialement par les eurodéputés manque également à l’appel des ultimes décisions des trois institutions européennes.


La possibilité d’une régulation de l’offre s’appuyant sur le compromis dégagé pour le fromage, qui bénéficie désormais d’une appellation d’origine protégée (A.O.P.) ou d’une indication géographique protégée (I.G.P.), n’est malheureusement qu’un maigre lot de consolation. « Une régulation de l’offre doit pouvoir s’étendre à la totalité du marché du lait, sinon, c’est l’ensemble de la filière et notamment les producteurs qui foncent à tombeau ouvert vers la prochaine crise », affirme Schaber.


Contact :

Relations Presse EMB : Silvia Däberitz (DE, EN, ES) - 0049 2381 4361 200

 

Pour une version pdf de ce communiqué de presse veuillez cliquer ici

 

Trouvez ici le commentaire officiel du commissaire Dacian Ciolos au paquet latier:

La réforme de la PAC: des réponses simples à des défis complexes

 

 

 


Plus d'actualités

10.05.2017

Bulletin mai en ligne!

Le beurre est cher et le prix du lait en poudre est bas Dans ce contexte, les laiteries paient des prix bas et pratiquement inchangés. La différence de prix entre les protéines et la matière grasse est anormalement élevée et on impute immédiatement la responsabilité du bas prix du lait en poudre au grand stock d'intervention...

09.05.2017

La commission agricole du Parlement européen vote en faveur d’un programme de réduction des volumes

Bruxelles, le 9. mai 2017 : La commission de l’agriculture du Parlement européen a marqué un premier pas vers la mise en place d’un cadre législatif pour un programme de gestion de crise permanent dans l’organisation commune du marché. La semaine dernière, ladite commission parlementaire s'est prononcée sur la proposition...

28.04.2017

Action en Suisse : « Halte au copinage ! »

La fédération paysanne Uniterre a mené hier (27 avril) une action symbolique en compagnie de « chasseurs de fantômes » devant le siège de la Fédération des producteurs suisses de lait (PSL). « La Fédération des producteurs suisses de lait (PSL) se trouve, dans le contexte actuel, dans l’impossibilité d’assumer, sur le marché...

18.04.2017

Seuls 77 % des coûts de production couverts dans le secteur laitier en Allemagne

(Bruxelles, le 18 avril 2017) Comme le démontre l’actuelle étude consacrée aux coûts de production par le bureau d’expertise sociologique et agricole BAL (Büro für Agrarsoziologie & Landwirtschaft), un prix moyen du lait à 33,76 centimes par kilogramme en janvier 2017 ne permet que de couvrir 77 pourcents des coûts de...

05.04.2017

Bulletin avril en ligne!

Au printemps 2016, la filière agroalimentaire irlandaise, notamment le secteur laitier, a été confrontée à de nombreux défis. Néanmoins, une menace sur notre plus grand et unique marché d’exportation n’était pas à l’ordre du jour. Un an plus tard, cette menace est une réalité, et les planifications et décisions politiques du...

30.03.2017

« Le programme de réduction des volumes de l’UE a fait ses preuves »

La renonciation volontaire aux livraisons est un instrument crucial pour l’avenir selon les producteurs de lait de l’ensemble de l’Europe qui exigent son intégration dans un mécanisme de crise permanent

21.03.2017

Réduction des volumes – Paquet d'aide de l'UE

Une forte participation au programme de l'UE

Afficher les résultats 29 à 35 sur un total de 531