flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

16.09.2011

Des contrats équitables contre la dépendance

Auteur : Silvia Däberitz

La loi de modernisation de l’agriculture (LMA) de 2010 oblige les laiteries françaises à proposer à leurs producteurs des contrats de livraison en lait cru. Pour renforcer les droits des producteurs laitiers devant les offres inacceptables des laiteries, France MilkBoard (FMB) a maintenant présenté un contrat-type équitable qu’elle a remis aux mains du Ministre de l’agriculture Le Maire.

Bruxelles / Hamm 16 septembre 2011: La situation de la filière laitière française est problématique : la loi de modernisation agricole demande pour la première fois aux laiteries françaises privées de proposer des contrats de livraison à leurs producteurs. L’intention de cette loi est d’améliorer la position de force des éleveurs devant l'industrie de la transformation. Les contrats maintenant présentés par les laiteries sont toutefois si inacceptables qu’aujourd’hui encore à peine 5 % des éleveurs français l'ont signé. Ces contrats de l’industrie laitière ne contiennent aucun prix concret, réservent aux seuls transformateurs le pouvoir de définir les volumes et ne permettent aux éleveurs aucun véritable regroupement qui puisse renforcer leur position de force lors des négociations. En bref, au lieu de créer des conditions équitables entre des partenaires commerciaux d’égalité de droits, ces contrats institutionnalisent la dépendance des producteurs par rapport aux laiteries.

C’est en réaction à ces propositions indéfendables que l’organisation de producteurs laitiers France MilkBoard a présenté le 13 septembre sur le salon agricole SPACE (Salon International de l'Élevage) de Rennes son propre contrat-type. À la fin de cette présentation, Paul de Montvalon, président du FMB, a remis ce document directement aux mains du Ministre de l’agriculture Bruno Le Maire.

Contrairement aux contrats des laiteries, ce contrat-type du France MilkBoard permet de renforcer véritablement les droits des producteurs laitiers. Les éleveurs qui signent ce contrat délèguent au FMB leur mandat de négociation avec leur laiterie. Les éleveurs pourront ainsi se faire écouter. Ce contrat serait signé pour une durée de cinq ans. Il définit le volume à livrer et détermine le prix du lait sur la base des coûts réels de production qui sont vérifiés chaque année par une commission indépendante. Ce prix est actuellement de 41,2 centimes d’euro par litre de lait cru.

L’European Milk Board accueille très favorablement cette initiative du FMB. Des prix aux producteurs qui se définissent en s’appuyant sur les coûts de production représentent une bonne base financière pour les producteurs laitiers.

Il sera aussi nécessaire toutefois de prévoir à long terme une instance indépendante d’observation du marché à l’échelle européenne qui garantisse une bonne régulation du marché laitier et puisse ainsi empêcher de futures crises.


Plus d'actualités

08.09.2017

Bulletin septembre en ligne!

Les prix du lait augmentent et les éleveurs vont bien – tel est le message des articles qui circulent actuellement dans la presse agricole européenne. lire la suite...

02.09.2017

Le prix du lait en Belgique ne couvre que 65 pour cent des coûts de production

(Bruxelles/Battice, le 02/09/2017) : Une étude actuelle sur les coûts de production en Belgique montre qu'en 2016, le coût de la production laitière se montait à 41,37 ct/kg. Le prix du lait moyen payé aux producteurs durant la même période n'ayant atteint que de 26,70 centimes, les coûts de production n'étaient couverts qu'à...

31.08.2017

L'European Milk Board (EMB) présente un document de réflexion sur la réforme de la PAC

Le document contient d’importantes propositions pour la réunion des ministres de l’agriculture à Tallinn

25.08.2017

Action poudre de lait en Allemagne : « Responsabilité pour le marché plutôt que folie de poudre »

Les éleveurs laitiers de l'association allemande des producteurs laitiers BDM mèneront plusieurs actions  « lait en poudre » dans différents états fédéraux dans les prochaines semaines, sous le slogan « responsabilité pour le marché plutôt que folie de poudre ». Les producteurs laitiers ont lancé...

23.08.2017

Étude « Analyse du marché du lait » : l’industrie laitière n’a pas su commercialiser les volumes de lait supplémentaires de manière adéquate

Cette étude avait pour point de départ la chute brutale des prix payés aux producteurs de lait en Allemagne lors de la dernière crise du lait, en 2015 et 2016, ainsi qu’une interrogation sur la nécessité de cette baisse pour le marché. Les prix n’étaient, en effet, pas descendus aussi bas dans les autres pays européens. Pour...

10.08.2017

Bulletin août en ligne!

Depuis 60 ans, l'agriculture passe d'une crise à une autre, aujourd'hui nous pouvons affirmer que nous sommes continuellement en crise. lire la suite...

09.08.2017

Secteur laitier : critique de la Belgique envers un projet français

Il est tout à fait compréhensible que lorsque l'UE omet de prendre des mesures stabilisantes nécessaires, certains États membres de l'UE cherchent eux-mêmes des voies pour débloquer la situation. À titre d'exemple, l'année dernière, le gouvernement français avait obligé les transformateurs d'indiquer l'origine des...

Afficher les résultats 29 à 35 sur un total de 550