flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

16.09.2009

16.09.2009 Rapports des différents pays

La révolte ne peut plus être contenue. Tel était aussi le message que l’EMB délivrait à la conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui à Bruxelles. Les comptes rendus des différents pays confirment ce tableau : toute l’Europe enregistre tous les jours d'innombrables actions dont les médias rendent compte de manière satisfaisante et positive. La mobilisation pour gagner encore plus de producteurs laitiers à la grève bat son plein. Et de plus en plus d’actions qui s’étendent au-delà des frontières sont prévues pour afficher publiquement la solidarité parmi les producteurs laitiers. « Nous sommes en contact constant avec nos collègues des pays voisins quand nous préparons des actions » explique Fredy de Martines de la fédération luxembourgeoise LDB.

« L’Italie en compte plus chaque jour » déclare Markus Hafner de la fédération italienne APL. Hier, il a ouvert le robinet à lait sous la présence des médias. L’écho de la presse était particulièrement positif. Les prochains jours, des actions sont prévues en collaboration avec les collègues d’Autriche et de Suisse. Et les producteurs laitiers continuent à mobiliser leurs collègues pour les encourager à également ouvrir le robinet à lait.

En France, le ministre de l’agriculture Bruno Le Maire a annoncé sa volonté d'aider les producteurs laitiers en engageant 30 millions d'euros. Les éleveurs français y voient une provocation. « Cela fait juste 300 euros par éleveur » déclare Willem Smink de l’OPL. Hier, Le Maire a rencontré des représentants de l’APLI et s’est du moins montré ouvert à la discussion. Ce soir, il est prévu des actions particulièrement médiatiques. Les laiteries menacent les éleveurs, provoquant ainsi des actions nouvelles et de plus grande envergure. Dans certaines régions, le pourcentage de producteurs laitiers participant à la grève dépasse déjà de loin les 50 %. Tendance à la hausse.

Le Luxembourg compte toujours une centaine d'éleveurs en grève. Hier, 50 000 litres de lait ont été déversés sur un champ et l’information a été donnée lors d’une conférence de presse. « La presse parle énormément de nous » déclare Fredy de Martines. Tous les jours comptent de nouvelles actions.

Allemagne : cet après-midi, un groupe de producteurs laitiers bio ont ouvert le robinet à lait après avoir invité la presse à y assister. « Nous ne pouvons plus nous contenter de regarder nos collègues français faire la grève » explique Gyso von Bonin, l'éleveur à l’origine de cette initiative. Le district d’Ortenau enregistre déjà 75 pourcent d’éleveurs en grève. Le nombre des grévistes en Allemagne est actuellement estimé à quelques milliers. Hier, de nombreuses actions se sont déroulées devant des laiteries. Les éleveurs ont déchargé de l’herbe en donnant pour message : « Faites donc votre lait vous-mêmes. » Aujourd’hui dans quasiment tous les lands du pays, les éleveurs épandent le lait avec des tonnes à lisier à un seul endroit. Les médias régionaux parlent beaucoup des actions, ce qui est important pour la mobilisation sur place. Au niveau national, les médias sont plus réservés mais en règle générale positives.

Mardi 15.9. s’est tenu à Berlin un entretien avec la ministre de l’agriculture Aigner où cette dernière a déclaré son intention de se battre pour engager de premières mesures visant à une réduction des volumes laitiers. 

En Belgique, les producteurs laitiers sont en révolte. La grève du lait s’est maintenant étendue à la Flandre. Par ailleurs, une énorme action est prévue cet après-midi. Du lait contenu dans 200 tonnes à lisier sera déversé simultanément à un même endroit. Ce sont en tout 2 millions de t. de lait qui sont ainsi rassemblés et déversés. C’est ici une image forte qui est envoyée à l’opinion publique et qui ne laissera personne indifférent.

L’Autriche compte toujours quelques centaines d’éleveurs grévistes. Le moral est sinon bon/positif. La mobilisation bat son plein. Ici, le pays enregistre des petites actions isolées. Une grande action est en préparation.

Aux Pays-Bas, du lait a hier été distribué aux consommateurs dans les centres ville. On se félicite que les actions se passent bien. La fédération agricole néerlandaise a établi un plan en 10 points en résumant que la grève n’était pas une solution. Il est prévu en collaboration avec des collègues allemands différentes activités dont nous saurons bientôt certainement plus.

En Suisse, certaines régions enregistrent jusqu’à 100 pour cent de producteurs laitiers en grève. La nervosité croît chez les transformateurs. Aujourd’hui s’est déroulée une manifestation avec 100 tracteurs à Aigle, dans le canton du Valais. De telles manifestations sont prévues tous les jours. Le taux de participation des éleveurs ne cesse d’augmenter.


Plus d'actualités

11.10.2016

Bulletin octobre en ligne!

« Pour la première fois dans ma carrière de producteur laitier, la possibilité m'est donnée de choisir comment réagir face à un niveau très bas du prix du lait : je peux choisir d'augmenter ma production pour améliorer ma trésorerie. Ou bien je peux opter pour la participation au programme de la Commission européenne, en...

07.10.2016

Actions dans les pays

Allemagne : Journées d’action dans les laiteries et le commerce Les producteurs du BDM (Association fédérale des producteurs laitiers allemands) ont visité environ 30 laiteries hier et ont présenté un cahier de doléances. Leur revendication centrale : la situation de marché s’étant améliorée, l’augmentation du prix...

06.10.2016

Une crise ? Quelle crise ?

À entendre et lire certains communiqués des derniers jours, on pourrait avoir l'impression que la crise du lait est terminée. La tendance des marchés se raffermit, le beurre est demandé et son prix en magasin augmente discrètement, le lait a vraiment de la valeur sur les marchés spot à 37 centimes aux Pays-Bas, l'indicateur de...

06.10.2016

L'idéologie néolibérale ne peut pas fragiliser l'existence des agriculteurs

Interview avec Jan Slomp, éleveur laitier et président de l'Union Nationale des Fermiers (Canada)

29.09.2016

Dialogue entre des producteurs d’Afrique de l'Ouest et des représentants politiques européens

Lors de leur visite à Bruxelles, des producteurs laitiers burkinabés appellent l’Union européenne à enrayer la surproduction laitière à l’aide d’instruments de crise

28.09.2016

La réduction européenne des volumes est utilisée à 98,9%

Un vote clair des producteurs de lait européens en faveur des renonciations aux livraisons

23.09.2016

Friesland Campina: 10 centimes supplémentaires par kilogramme de lait non produit

A partir du 1er octobre 2016, le groupe laitier néerlandais FrieslandCampina compensera ses membres pendant six mois avec 10 centimes par kilogramme de lait non produit. Cette mesure s’applique en sus du programme de réduction des volumes de lait de l'UE de 14 cents par kilogramme de lait non produit. Le groupe veut réduire la...

Afficher les résultats 43 à 49 sur un total de 523