flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

11.07.2019

Les critiques envers l’accord avec le Mercosur ne faiblissent pas

L’EMB souligne l’importance de la durabilité sociale, écologique et économique dans les relations commerciales

Bruxelles, le 11 juillet 2019 : L’accord commercial conclu entre l’UE et les pays du Mercosur fait l’objet d’intenses critiques, qu’illustrent bien les mouvements de protestation actuels en Belgique. Erwin Schöpges, président de l’European Milk Board (EMB) et producteur de lait belge, y voit tout particulièrement des problèmes pour le secteur laitier et la filière bovine.

« Pour les producteurs de lait de l’UE, qui s’efforcent depuis des années de stabiliser le secteur au moyen de concepts constructifs, cet accord commercial est un revers », explique M. Schöpges. Selon lui, le quota de 99 000 tonnes de viande bovine appliqué aux exportations des pays d’Amérique du Sud provoquera une forte baisse des prix de la viande bovine dans l’UE et menace de faire disparaître une partie de la production locale de viande. Avec la baisse prévue des droits de douane sur les exportations de soja du Mercosur, et donc la diminution du prix de cet aliment pour animaux, Erwin Schöpges s’attend à ce que la surproduction nuisible au secteur laitier s’intensifie encore davantage. En plus de nos inquiétudes pour le secteur agricole de l’UE, nous devons également prendre en compte la situation des agriculteurs sud-américains : « L’accord prévoit des réductions des droits de douane pour les produits laitiers en provenance de l’UE. Ceux-ci risquent de faire baisser les prix dans le secteur agricole sud-américain. »

Un autre sujet d’inquiétude est que les produits agricoles dont les importations en Europe sont appelées à croître ne répondent pas aux mêmes normes et aux mêmes critères de production que ceux provenant de l’UE. « Nos éleveurs laitiers se trouvent ainsi confrontés à une distorsion de concurrence », souligne M. Schöpges. « On est d’ailleurs en droit de se demander si les normes garanties dans l’accord seront véritablement respectées », ajoute le président de l’EMB.

Pour l’EMB, toutefois, l’accord de l’UE est aussi critiquable pour des raisons qui dépassent le cadre de l’agriculture. « L’attitude actuelle du Brésil, la plus grande économie du Mercosur, par rapport aux droits humains est préoccupante et ses décisions dans le domaine environnemental, par exemple l’accélération du déboisement de la forêt vierge, nous paraissent problématiques », indique M. Schöpges.

Il souligne cependant que l’EMB n’a pas d’opposition de principe aux relations commerciales, car celles-ci sont très importantes. « Mais elles doivent être équitables. Les négociations des accords commerciaux devraient donc accorder une place centrale à une véritable durabilité sociale, écologique et économique. Malheureusement, l’accord avec le Mercosur ne se montre pas à la hauteur de ces enjeux. »

 

Contacts :
Erwin Schöpges, président de l’EMB (DE, FR) : +32 497 90 45 47
Silvia Däberitz, directrice de l’EMB (DE, EN, FR) : +32 (0)2 808 1936
Nicolas de la Vega, service de presse de l’EMB (DE, EN, FR) : +32 (0)2 808 1934


Plus d'actualités

27.11.2018

Que se passe-t-il dans le secteur laitier ?

2013 – 2018 : Des études réalistes sur les coûts montrent la situation réelle sur les 5 dernières années

21.11.2018

Les producteurs de lait européens font preuve de solidarité et parlent d'une seule voix :

« Nous réclamons une politique laitière responsable et une structure efficace pour la politique agricole commune de l'UE. »

19.10.2018

Bulletin octobre en ligne!

Combien coûte la production du lait ? Dans notre secteur, nombre de responsables ont la fâcheuse habitude de considérer le prix du lait comme un point de départ pour mener à bien un examen du marché du lait – une vision bien peu clairvoyante, car pour les producteurs de lait, le coût de production est tout aussi important...

15.10.2018

Les coûts de la production laitière ne sont toujours pas couverts en Allemagne

(Bruxelles, 15/10/2018) Les chiffres trimestriels sur les coûts en Allemagne montrent que les coûts de production n’étaient couverts qu’à 80 % en juillet 2018, alors qu'ils l'étaient à 78 % en avril et encore à 88 % en janvier. En juillet, les coûts de production se montaient à 43,28 centimes. Les producteurs, eux,...

10.10.2018

L'étude sur les coûts de production du lait montre que les coûts et les prix ne convergent pas

Une vue d’ensemble publiée avec des chiffres actuels pour la France, l’Allemagne, le Danemark, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas

20.09.2018

Grève du lait 2009 - neuf ans déjà !

La grève du lait était et reste encore aujourd’hui la seule solution radicale pour obtenir un prix rémunérateur (45 cts le litre). De cette façon, nous pouvions montrer notre solidarité à tous nos énarques, politiques, industriels et coopératives. C’était un investissement pour un avenir meilleur dans la production laitière....

14.09.2018

Bulletin septembre en ligne!

La sécheresse estivale a frappé l’Europe entière. La vague de chaleur persistante a eu un effet néfaste sur les pâturages, la production de foin, l’ensilage ainsi que la production de céréales et de paille. En raison de la sécheresse, les producteurs de lait manquent de fourrages propres, pourtant nécessaires. lire la...

Afficher les résultats 43 à 49 sur un total de 615