flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

09.05.2018

Une baisse des subventions agricoles impose un cadre pour garantir des prix rémunérateurs

L’UE est-elle suffisamment progressiste pour engager véritablement la stabilisation du revenu des agriculteurs ?

(Bruxelles, 09/05/2018) Selon une proposition du commissaire européen au Budget, Günther Oettinger, le budget de l’agriculture doit être réduit de 5 %. Les économies prévues dans le cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027 ont été présentées la semaine dernière à Bruxelles.

 

Adieu les subventions – vers des prix équitables pour le lait ?

Une réduction des fonds agricoles n’a de sens que si, dans le même temps, il est possible d’atteindre des prix couvrant les coûts. Sinon, la situation des producteurs de lait européens ne fera que s’aggraver. Surtout dans un contexte où ceux-ci ne font que se traîner d’une crise à une autre.

Erwin Schöpges, le président de l’European Milk Board (EMB), n’est pas a priori opposé à une réduction de la dépendance des producteurs aux subventions : « Nous, les producteurs de lait, ne demandons pas mieux que de tirer nos revenus de la vente de notre lait. Encore faudrait-il pour cela que les prix suffisent à couvrir les coûts, c’est-à-dire que notre lait ne doit pas se vendre à un prix inférieur aux coûts de production comme c’est le cas actuellement. » Pour lui, si la politique communautaire prévoit de réduire les subventions, il est d’autant plus urgent de créer les conditions nécessaires pour que les prix couvrent les coûts.

 

Jusqu’ici, l’écart entre les prix et les coûts était atténué par les versements directs

D’après les prévisions de l’UE, les versements directs aux agriculteurs européens devraient être réduits de 4 % à partir de 2021. En Allemagne, par exemple, le coût de production total avant déduction des aides était de 44,48 centimes/kg de lait en janvier 2018. Les producteurs ne se sont toutefois vus verser que 36,75 centimes/kg. Les versements directs de 2,69 centimes/kg de lait ont permis d’amortir légèrement le déficit de 7,73 centimes.

Les collègues français sont dans une situation semblable. Le coût de production total avant déduction des aides était de 49,25 centimes/kg de lait en janvier 2017. Les producteurs ont reçu un prix de 34,42 centimes. Ce déficit important, de près de 15 centimes/kg de lait, était jusqu’ici légèrement tempéré par 4,11 centimes/kg d’aides directes de l’UE.

Si ces versements directs sont réduits à l’avenir, sans qu’on ait mis en place sur le marché un cadre garantissant des prix couvrant les coûts, les revenus des producteurs de lait ne feront qu’empirer. 

 

Un cadre pour un revenu stable des producteurs

L’European Milk Board exige la mise en place d’un cadre légal permettant de maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande, et donc d’obtenir des prix stables et suffisants pour couvrir les coûts. Le Programme de responsabilisation face au marché de l’EMB prévoit, par exemple, une renonciation volontaire aux livraisons en cas de déséquilibre du marché afin de s’opposer à la chute des prix entraînée par la surproduction.

Sieta van Keimpema, productrice de lait aux Pays-Bas et vice-présidente de l’EMB, déclare encore : « J’apprécie beaucoup que la Commission européenne formule actuellement des propositions législatives pour lutter contre les pratiques déloyales dans la chaîne d’approvisionnement, et donc au niveau microéconomique. Toutefois, nous avons besoin en premier lieu, au niveau macroéconomique, d’un prix du lait qui couvre les coûts de production. La politique agricole commune a besoin de propositions progressistes et d’un cadre efficace ! »

 

 

Contacts:

Erwin Schöpges – président de l'EMB (FR, DE, NL) : +32 (0)497 904 547
Sieta van Keimpema – vice-présidente de l'EMB (NL, EN, DE) : +31 (0)612 16 80 00
Silvia Däberitz – directrice de l'EMB (FR, DE, EN) : +32 (0)2808 1936


Plus d'actualités

04.06.2018

5e Conférence européenne du lait équitable en France

Invitation à la conférence le 14 juin 2018 à Villeneuve-d'Ascq près de Lille

01.06.2018

Journée mondiale du lait : l’équité dans le secteur laitier – de l’étable au réfrigérateur

(Bruxelles, 01/06/2018) À l’occasion de journée mondiale du lait 2018, il n’est pas inutile de plaider pour plus d’équité dans le secteur laitier ; au contraire, il s’agit là d’une priorité ! En effet, l’équité des prix revêt une importance cruciale pour nos producteurs de lait dans l’UE, mais aussi pour nos collègues...

22.05.2018

Les importations de lait en provenance d’Océanie détruisent les exploitations laitières paysannes

Nous demandons au gouvernement allemand de tourner le dos à la stratégie d’exportations et d’importations à bas prix. L’AbL exige une campagne autour de la qualité.

17.05.2018

Bulletin mai en ligne!

Depuis la mi-avril 2018, un nouveau comité directeur préside à la destinée de l’European Milk Board. Lors d’une assemblée générale très émouvante, nous avons fait nos adieux, après 12 ans, à Romuald Schaber, fondateur et président de l’European Milk Board. John Comer a aussi remis son mandat après 6 ans d’engagement. ...

09.05.2018

Une baisse des subventions agricoles impose un cadre pour garantir des prix rémunérateurs

L’UE est-elle suffisamment progressiste pour engager véritablement la stabilisation du revenu des agriculteurs ?

26.04.2018

Bulletin avril en ligne!

L'EMB sur la bonne voie pour l'avenir L'assemblée générale de l'European Milk Board s'est tenue à Bruxelles les 16 et 17 avril 2018. Au programme, des ateliers et des débats sur les questions stratégiques ainsi que les formalités habituelles. Celles-ci portaient également sur l'élection d'un nouveau comité...

25.04.2018

Lutter enfin contre les distorsions de concurrence dans le secteur laitier !

Dans un document en 3 points, la Commission internationale de regroupement des producteurs laitiers exige des responsables politiques d'œuvrer pour un bon fonctionnement du marché laitier

Afficher les résultats 43 à 49 sur un total de 598