flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

22.07.2009

Communiqué de presse: Pétrifié dans une angoisse paralysante – La libéralisation semble passer avant la survie des exploitations laitières

Le rapport de la Commission de l’UE sur le marché du lait ne prévoit absolument aucune mesure de la part de l’Europe

22-07-2009, Bruxelles : Aujourd'hui la Commission de l’UE va présenter le rapport sur le marché du lait qu’avait exigé le Conseil de l’UE. En sa qualité de Président de l’European Milk Board, Romuald Schaber a déjà hier commenté  lors de la réunion de la Commission agricole du Parlement européen les détails connus du rapport:

« Nous nous félicitons que la Commission de l’UE recommande aux états membres de suspendre l’enregistrement net. Il s’agit là déjà d’un pas dans la bonne direction. Mais cet état d’esprit doit impérativement se refléter dans des mesures que doit prendre la Commission elle-même. Il ne suffit de se contenter de constater que la production en Europe est inférieure aux quotas. Le fait est que la demande continue de régresser dans le monde entier. C’est pourquoi il est recommandé de suspendre provisoirement du marché des quotas laitiers. Ce à quoi Romuald Schaber ajoute : « Si la Commission n’est pas en mesure de mettre en pratique, sur le plan administratif, une diminution des quotas de 5 %, elle devrait au moins permettre aux producteurs de lait européens de renoncer de leur propre chef à leurs livraisons. Pour cela, elle pourrait mettre à profit les crédits utilisés pour les restitutions à l’exportation afin de verser des indemnités au titre des pertes de revenus aux agriculteurs qui sont prêts à accepter une réduction. »

Outre cette diminution directe de la quantité de lait qui parvient sur le marché, il faut aussi réfléchir à des possibilités de débouchés supplémentaires sur le marché européen. « Nous pensons ici à l’augmentation du taux de mélange pour les produits industriels, mais naturellement aussi à la garantie que les produits dont le nom comporte le terme glace de lait et fromage soient, aussi, réellement fabriqués à partir de lait. » Le fromage de substitution et la glace en provenance de graisse végétale ne constituent pas seulement une tromperie des consommateurs, mais, actuellement, ils portent aussi préjudice aux exploitations laitières de toute l’Europe.

« Nous rejetons cependant avec fermeté les mesures prises en priorité par la Commission de l’UE comme les subventions à l’exportation et l’intervention. Toutes les deux sont préjudiciables aux marchés laitiers. En cas de restitutions à l’exportation même, pour deux raisons : pour les marchés dans les pays du Sud, d’abord, et par le biais du prix sur le marché mondial aussi de nouveau pour le marché européen. » La tendance que manifeste la Commission de l’UE à abandonner de nouveau plus fortement la politique agricole aux différents états membres (augmentation de la limite de minimis) prend à contre-pied une politique agricole cohérente pour une agriculture multifonctionnelle et, en outre, instaure des distorsions de la concurrence entre les agriculteurs des différents pays européens.

« La Commission de l’UE, de même que le Conseil des Ministres de l’Agriculture de l’UE et, à l’avenir, le Parlement de l’UE doivent assumer leurs responsabilités et, en réagissant rapidement, empêcher que les producteurs laitiers d’Europe mettent la clef sous la porte. Compte tenu de prix (de 18 à 22 cents) qui, actuellement, ne couvrent que la moitié des coûts de production (de 40 à 42 cents), beaucoup n’auront, au cours des prochaines semaines, plus d’autre issue si les quantités ne sont pas réduites sur le marché. Ceci n’est pas une question de crédit, c’est au contraire une question d’orientation de la politique conformément aux intérêts de la société et, en corollaire, des agriculteurs ou d’un petit nombre de groupes qui s’enrichissent grâce à des exportations déloyales. »

Il paraît que la Commission va mettre à discussion également l'introduction d'une prime pour bétail à boucherie. Une telle mesure n'est pas uniquement discutable en soi, mais aurait pour conséquence également une chute des prix sur le marché de viande. En ce qui concerne le milieu rural, il ne doit pas être l'objectif d'encourager des fermes à sortir de la production.


Contact :

Romuald Schaber (DE) : 0049/1515503 7174, Sonja Korspeter (FR, EN, ES) : 0049/1786021685

 
Rapport de la Commission UEhttp://ec.europa.eu/agriculture/markets/milk/report2009/com2009_385_de.pdf
Communiqué


Plus d'actualités

Catégorie : USA / Canada 05.08.2009

USA: Hearings concerning milk price crisis

The milk price crisis does not end at the European frontiers. It is a world wide crisis. Also in the United States of America farmers are confronted with the taugh consequences of the low prices. In July several hearings an the House Committee on Agriculture took place in order to discuss the crisis and possible solutions. see...

Catégorie : France 03.08.2009

France: Prix du lait Danone

Prix du lait payé aux producteurs 2009 laitérie Danone 2009

Catégorie : Italy / Spain 30.07.2009

Spain: MANIFEST AGAINST THE NEW CONTRACT BETWEEN FARMERS’ AND INDUSTRY

Last 20th of July, the interprofessional dairy association (which is formed by unions, industry, administration and distribution) made a decision: they signed a document, which is a contract between farmer and industry. In that contract it is very clear that Spanish farmer will receive a medium milk price 0,30-0,31 euros/litre,...

Catégorie : Press, General 22.07.2009

Communiqué de presse: Pétrifié dans une angoisse paralysante – La libéralisation semble passer avant la survie des exploitations laitières

Le rapport de la Commission de l’UE sur le marché du lait ne prévoit absolument aucune mesure de la part de l’Europe

Catégorie : Press 21.07.2009

Romuald Schaber à la réunion du comité agricole du Parlement Européen

21.7.2009, Bruxelles:  Demain, mercredi, le  22/7/2009, la Commission Européenne va présenter son rapport sur la situation du marché demandé par le Conseil Européen en juin. Aujourd'hui, le 21/7/2009 un représentant de la Commission a déjà expliqué quelques éléments du rapport aux membre du comité agricole du...

Catégorie : Italy / Spain 20.07.2009

PROLEC RECLAMA A LA ADMINISTRACIÓN QUE HAGA CUMPLIR EL ACUERDO DE MÍNIMOS DE LOS PRECIOS DE LA LECHE

29 de julio de 2009: La Federación se ha reunido en Asturias con los responsables del área lechera de ILAS, Reny Picot, Nestlé y Danone

Catégorie : Italy / Spain 16.07.2009

Spainish dairy farmers protesting

Since last Thursday, dairy sector in Spain is on movement, in order to protest and asking for a change in the milk prices situation. Last Thursday PROLEC’s milk producers were in a demonstration in Cantabria, against to the actual politics, milk prices decreased around 39% from January 2008 to May 2009, however the cost are...

Afficher les résultats 575 à 581 sur un total de 613