flag de flag gb flag fr
Mentions légales     European Milk Board ASBL | Rue de la Loi 155 | B-1040 Bruxelles

News Details

PDF-Icon Icon-Print

27.11.2018

Que se passe-t-il dans le secteur laitier ?

2013 – 2018 : Des études réalistes sur les coûts montrent la situation réelle sur les 5 dernières années

(Bruxelles, 27/11/2018) Oui, c’est vraiment une bonne question : que se passe-t-il véritablement dans le secteur laitier ? Commençons par quelques chiffres : 32,58 et 34,68 centimes/kg. C’est le montant moyen des prix du lait en Belgique et en Allemagne au cours des cinq dernières années. Que peut-on en déduire sur la situation dans le secteur laitier ? Pas grand-chose. Cela se précise toutefois si l’on ajoute à cela les coûts au cours de ces cinq dernières années. En Belgique, ils s’élevaient en moyenne à 44,58 centimes/kg et en Allemagne à 43,15 centimes/kg de lait produit.
Conclusion : avec un déficit moyen de 12 centimes en Belgique et de 8,50 centimes/kg de lait en Allemagne, il n’est pas étonnant que le revenu des personnes travaillant dans la production laitière soit très inférieur à celui de la moyenne de la population.

Nous devons cet aperçu précis de la situation à une série d’études du BAL (Büro für Agrarsoziologie und Landwirtschaft) commencée il y a cinq ans. Grâce à ces calculs réalistes pour l’Allemagne, il devint enfin possible en 2013 de déterminer clairement la situation réelle des exploitations laitières allemandes. Deux autres pays, la France et les Pays-Bas, vinrent s’y ajouter la même année ; avec la Belgique, le Luxembourg et le Danemark, les études du BAL sont désormais disponibles pour six pays producteurs de lait.

 

En quoi ces études sont-elles si particulières ?

Elles sont :

régulières et récentes : elles sont actualisées tous les ans, parfois même tous les trimestres.

exhaustives : le temps de travail qui passe dans la production de lait est inclus dans les coûts, en tenant compte de la fonction et des qualifications des travailleurs. Cela semble évident, mais vous seriez surpris de voir à quel point ces paramètres sont souvent occultés.

représentatives : car elles utilisent les données reconnues du Réseau d’information comptable agricole (RICA) de l’UE, qui repose sur une banque de données européenne très complète.

comparables : grâce à la banque de données commune de l’UE, il est possible de comparer les calculs pour les différents pays.

 

Que signifient ces études pour les producteurs de lait européens ?
Ces études apportent beaucoup aux producteurs de lait des pays participants. Elles permettent de confronter les responsables politiques à la situation actuelle et de montrer que les conditions dans le secteur laitier sont déficitaires. Les représentants des marques de lait équitable utilisent ces chiffres dans les négociations avec les supermarchés, afin de déterminer le prix équitable d’un litre de lait. La vice-présidente de l’European Milk Board (EMB), Sieta van Keimpema, pense que ces calculs peuvent aussi avoir un rôle moteur dans la discussion : « Ils permettent enfin de mener des débats publics. Mais ces études nous ont également ouvert les yeux, à nous les producteurs de lait. Nous voyons la véritable valeur de notre travail et de celui de nos animaux. Et, soyons honnêtes, ces chiffres nous montrent également la douloureuse réalité et à quel point nous sommes sous-payés. Cela a des conséquences pour l’avenir de l’agriculture. Seuls 6 % des producteurs dans l’UE et 1,68 % aux Pays-Bas ont moins de 35 ans. Dans la catégorie des 35-44 ans, ce chiffre n’est que de 15 %. »

Selon Dr. Karin Jürgens, scientifique du BAL, le bilan des coûts de production et des prix du lait dans tous les pays étudiés montre le dilemme. « Depuis des années, les producteurs de lait doivent vivre avec des prix du lait qui ne répondent pas aux exigences actuelles de développement et à leurs qualifications professionnelles. »

Cela doit changer. Cette situation de déficit pourrait être atténuée par le biais d’un instrument qui protégerait le secteur laitier des crises. Les producteurs de lait de l’EMB préconisent de mettre en œuvre le Programme de responsabilisation face au marché (PRM).
Sieta van Keimpema ajoute à ce sujet : « Nous voulons participer de manière constructive à l’amélioration de la situation sur le marché du lait. C’est pourquoi nous présentons ces études sur les coûts, afin de montrer précisément quelle est la situation dans le secteur. Nous y ajoutons le PRM pour indiquer ce qu’il est possible de faire pour éliminer les crises. »

 

Veuillez trouver ici le Programme de responsabilisation face au marché (PRM)

Veuillez trouver ici l'étude sur les coûts de production (EN)

 

Contacts :

Sieta van Keimpema – Vice-présidente de l'EMB (NL, EN, DE) : +31 (0)612 16 80 00
Silvia Däberitz – Directrice de l'EMB (FR, DE, EN) : +32 (0)2 808 1936


Plus d'actualités

Catégorie : Italy / Spain 30.07.2009

Spain: MANIFEST AGAINST THE NEW CONTRACT BETWEEN FARMERS’ AND INDUSTRY

Last 20th of July, the interprofessional dairy association (which is formed by unions, industry, administration and distribution) made a decision: they signed a document, which is a contract between farmer and industry. In that contract it is very clear that Spanish farmer will receive a medium milk price 0,30-0,31 euros/litre,...

Catégorie : Press, General 22.07.2009

Communiqué de presse: Pétrifié dans une angoisse paralysante – La libéralisation semble passer avant la survie des exploitations laitières

Le rapport de la Commission de l’UE sur le marché du lait ne prévoit absolument aucune mesure de la part de l’Europe

Catégorie : Press 21.07.2009

Romuald Schaber à la réunion du comité agricole du Parlement Européen

21.7.2009, Bruxelles:  Demain, mercredi, le  22/7/2009, la Commission Européenne va présenter son rapport sur la situation du marché demandé par le Conseil Européen en juin. Aujourd'hui, le 21/7/2009 un représentant de la Commission a déjà expliqué quelques éléments du rapport aux membre du comité agricole du...

Catégorie : Italy / Spain 20.07.2009

PROLEC RECLAMA A LA ADMINISTRACIÓN QUE HAGA CUMPLIR EL ACUERDO DE MÍNIMOS DE LOS PRECIOS DE LA LECHE

29 de julio de 2009: La Federación se ha reunido en Asturias con los responsables del área lechera de ILAS, Reny Picot, Nestlé y Danone

Catégorie : Italy / Spain 16.07.2009

Spainish dairy farmers protesting

Since last Thursday, dairy sector in Spain is on movement, in order to protest and asking for a change in the milk prices situation. Last Thursday PROLEC’s milk producers were in a demonstration in Cantabria, against to the actual politics, milk prices decreased around 39% from January 2008 to May 2009, however the cost are...

Catégorie : Press 14.07.2009

Communiqué de presse commun: L'UE doit équilibrer ses marchés agricoles

D’urgence il faut baisser les quotas laitiers et rendre effective la maitrise de la productionn

Catégorie : Press 10.07.2009

Invitation de presse: Manifestation de producteurs à Strasbourg

Des milliers de paysannes et paysans, avec tracteurs et vaches, se rassembleront devant le Parlement Européen à Strasbourg le 14 juillet

Afficher les résultats 575 à 581 sur un total de 611