Druckversion der Internetseite: European Milk Board

Name der Seite: News Details
URL: http://www.europeanmilkboard.org/index.php?id=28
Autor: European Milk Board
Stand: 23.12.2014




25.09.2009

Declaration of the EMB and message of Pascal Massol (APLI)

 

Les producteurs laitiers suspendent pour l’instant la grève du lait. Les producteurs laitiers d’Allemagne, Belgique, Autriche, Luxembourg, Italie, Pays-Bas font de même mais les actions de protestation continuent.

Une rencontre extraordinaire des Ministres européens de l’agriculture prévue pour le 5 octobre. Promesse par ailleurs de Sarkozy, Merkel et Barroso de s’occuper de la situation catastrophique du marché laitier. Reprise de la grève en cas de promesse non tenue

Bruxelles / Hamm 24.09.09: « La classe politique bouge. Nous allons pour l’instant suspendre un des éléments de notre révolte, la grève du lait, mais nous la reprendrons immédiatement si aucune décision politique n’est clairement prise pour venir à bout de la situation insupportable du marché laitier. » déclare Pascal Massol, président de l’organisation des producteurs laitiers indépendants APLI, en ajoutant « Une agriculture contractuelle ne saurait être une solution acceptable. » Le président de l’EMB, Romuald Schaber, réaffirme la nécessité d’une régulation politique européenne : « Le marché laitier a besoin d’une régulation souple de la production à l’échelle européenne », un équilibrage entre l’offre et la demande car le prix doit être équitable pour les producteurs laitiers comme pour les consommateurs. » Aux vues des promesses politiques faites sur le plan national et international, les producteurs laitiers se sont du moins pour l’instant remis à livrer du lait dans en Allemagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Autriche et Italie. « Le lait est certes de nouveau livré mais les actions de protestation continuent sans relâche dans tous les pays » souligne Daniel Condat de la fédération française OPL. Aux vues de la grève du lait qui s’étendait à huit pays et des fortes actions de protestation des producteurs laitiers, différents chefs de gouvernements européens (entre autres la Chancelière Angela Merkel et le Président français Nicolas Sarkozy) de même que le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avaient ces derniers jours déclaré leur volonté de s’investir pour trouver une solution efficace du problème laitier à l’échelle européenne. Sarkozy avait déclaré publiquement qu’une régulation du marché laitier et des autres marchés agricoles était nécessaire. Une réunion extraordinaire des Ministres européens de l’agriculture sur le thème du lait a été convoquée pour le 5 octobre. Ces deux dernières semaines, ce sont 500 millions de litres de lait que les producteurs laitiers européens n’ont pas livrés aux laiteries. Le marché du lait y a réagi. Sur le marché comptant, les prix ont monté. Certaines laiteries ont commencé à payer des prix plus élevés aux producteurs. L’assainissement du marché des dernières semaines que l’on doit aux producteurs laitiers devrait faire remonter les prix payés aux producteurs sur un large front.

Ce qu’il faut maintenant, ce sont des décisions politiques qui aillent dans le sens d’une régulation souple de la production telle que la demande l’EMB. « Nous le répétons encore clairement : les entretiens des prochains jours doivent donner des résultats sans équivoques. Si ce n’est pas le cas, la révolte des producteurs se poursuivra inébranlablement. » explique Pascal Massol pour réaffirmer la position des producteurs laitiers européens. 

http://webdev7.gsinfo.ch/SOFTITV_WEB/accueil.awp