Cliquez ici si la page ne s'affiche pas correctement.

MILK-NEWS

http://www.europeanmilkboard.org

Chers amis producteurs et productrices de lait, chers sympathisants,

Combien coûte la production du lait ?

Dans notre secteur, nombre de responsables ont la fâcheuse habitude de considérer le prix du lait comme un point de départ pour mener à bien un examen du marché du lait – une vision bien peu clairvoyante, car pour les producteurs de lait, le coût de production est tout aussi important que le prix payé au producteur. En termes économiques, il est impossible de réfléchir au marché du lait sans connaître l’évolution de l’intégralité des coûts de production.

Parce que des informations fiables, mises à jour et représentatives de l’évolution des coûts font défaut, depuis 2012, plusieurs organisations membres de l’EMB ont demandé au BAL (« Büro für Agrarsoziologie und Landwirtschaft », Bureau d’agriculture et de sociologie agricole) de réaliser une étude sur les coûts de production y compris un revenu juste pour les agriculteurs. Le BAL fonde son calcul sur la seule base de données représentatives au sein de l’UE, le « Réseau d’information comptable agricole » de l'UE (RICA). Plusieurs éléments ont ainsi été mis en lumière sur le prix payé au producteur et les coûts de production du lait, ainsi que sur la manière dont les « calculs de coûts » existants font défaut.

Depuis l’année dernière, six organisations membres de l’EMB des principaux pays producteurs de lait de l’UE (l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas) ont mis en commun leurs résultats dans un rapport. Ce rapport sur l’évolution des coûts de production du lait a récemment été mis à jour sur la base des chiffres de 2017.

Un poste de coûts qui n’est pas sérieusement pris en compte dans les analyses de coûts de l’UE est celui du revenu de l’exploitant laitier et des membres de sa famille travaillant sur l'exploitation. Ce fait ouvre la voie à des déclarations irréalistes, voire économiquement irresponsables, au niveau politique et agricole le plus élevé sur les prétendus « gains » des exploitations laitières, alors qu'au vu des résultats des calculs des coûts de production au cours des cinq dernières années il faudrait plutôt parler de « déficits ». Depuis 2013, le prix du lait n'a à aucun moment couvert les coûts !

En 2013 et 2014, les coûts de la production de lait se sont envolés et n’ont pas été compensés par l’augmentation temporaire du prix du lait en 2014. Les crises du prix du lait de 2015 et 2016 ont obligé les exploitants à reporter les investissements nécessaires au maintien d’une exploitation saine et tournée vers l’avenir. Le calcul des coûts de production éclaire, non sans douleur, cette réalité : les amortissements et intérêts ont reculé significativement, et les salaires ont accusé une chute nette. La situation ne s’est pas améliorée en 2017.

Par ailleurs, l'étude sur les coûts de production révèle également l’évolution du prix du lait sur cinq ans. Malgré toutes les exigences réglementaires, imposées par l’industrie laitière aux exploitants laitiers au nom de la « durabilité » ou de « l'image », le prix payé au producteur ne s’est guère valorisé et a toujours été bien en deçà du coût de production. La « valeur ajoutée », autre slogan des dirigeants du secteur, est une grande inconnue pour les exploitants laitiers.

Forts de la connaissance de l’évolution des coûts de production et du prix payé aux producteurs sur une durée de cinq ans et dans la perspective de la réforme de la PAC, il est plus que nécessaire de mettre en œuvre des instruments de marché qui garantissent aux producteurs une moyenne de prix qui couvre leurs coûts. C’est la seule manière de restaurer l’attractivité du secteur pour les successeurs et la poursuite des exploitations familiales souhaitée par les citoyens de l’UE. Si on ne veut pas d’une production alimentaire industrielle, une véritable réforme du système actuel si dévastateur pour les producteurs de lait s'impose. Nous sommes soutenus par des groupes de la société civile de plus en plus nombreux lorsque nous revendiquons que soient payés les coûts de production du lait. La raison en est qu’en l’absence de durabilité économique de la production de lait, la durabilité sociale ne peut sans aucun exister.

Une première étape vers une connaissance du coût réel de production du lait est de prendre note de cette étude.

Sieta van Keimpema, vice-présidente de l’EMB et présidente du Dutch Dairymen Board (DDB), Pays-Bas

L'étude sur les coûts de production du lait montre que les coûts et les prix ne convergent pas

Newsletterbild
© EMB

Une vue d’ensemble publiée avec des chiffres actuels pour la France, l’Allemagne, le Danemark, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas

lire la suite...

Les coûts de la production laitière ne sont toujours pas couverts en Allemagne

Newsletterbild

Les chiffres trimestriels sur les coûts en Allemagne montrent que les coûts de production n’étaient couverts qu’à 80 % en juillet 2018, alors qu'ils l'étaient à 78 % en avril et encore à 88 % en janvier. En juillet, les coûts de production se montaient à 43,28 centimes. Les producteurs, eux, n’ont reçu que 34,56 centimes pour leur produit.

lire la suite...

« Nous ne pouvons continuer ainsi »

Newsletterbild
© Fairkoperativ Letzebuerg

Les producteurs laitiers vendent le lait moins cher que son prix de revient. Ils ont tenté de se faire entendre à grands coups de klaxon de tracteur, sur la place Guillaume-II à Luxembourg le 28 septembre. Venus avec douze tracteurs et des revendications, ils voulaient alerter sur la situation des agriculteurs au Luxembourg et en Europe, ainsi que sauver la situation pour ne pas laisser mourir une profession.

lire la suite...

Un système laitier en Suisse qui n’en finit pas de marcher sur la tête !

Newsletterbild
© wikimedia

Suite à la sécheresse de cet été et la pénurie de fourrage qui en découle pour les vaches laitières, une augmentation du prix du lait segment A* aurait été plus que bienvenue. Eh bien non ! Le comité de l'Interprofession du Lait (IP Lait) a choisi de ne rien changer au prix indicatif du lait du segment A à sa séance du 22 août, prix qui se maintient à 68 centimes/kg pour le quatrième trimestre 2018.

lire la suite...

Nouveaux produits du lait équitable en Luxembourg

Newsletterbild
© Fairkoperativ Letzebuerg

Suite à la crise du lait de 2008, 48 producteurs luxembourgeois ont décidé de créer leur propre marque sur le marché local. L’objectif étant de rendre un pouvoir d’influence aux producteurs agricoles et d’unir la décence de leurs revenus à la confiance des consommateurs. Mett Roeder, producteur de lait et président de D’fair Mëllech a présenté trois nouveaux produits à la foire agricole d’Ettelbruck qui sont désormais en vente dans presque tous les supermarchés du pays.

lire la suite...

9 ans déjà !

Newsletterbild
© André Lefranc

La grève du lait était et reste encore aujourd’hui la seule solution radicale pour obtenir un prix rémunérateur (45cts le litre). De cette façon, nous pouvions montrer notre solidarité à tous nos énarques, politiques, industriels et coopératives.

lire la suite...

Vous pouvez nous trouver sur Facebook

Newsletterbild

 

 

 

                       

Mentions légales

European Milk Board asbl
Rue de la Loi 155
B-1040 Bruxelles
Tél: +32 2808 1935
Fax: +32 2808 8265
E-Mail: office@europeanmilkboard.org
Website: http://www.europeanmilkboard.org